Panier
Développer la recherche et la formation supérieure sur la biodiversité et la gestion des populations animales dans les Caraïbes

Séminaire Vendredi 16 Juillet à la Tour du Valat – La Biodiversité urbaine à Haiti

jeu. 12 juil. 2018

Le vendredi 16 juillet 2018 à 11h15, Jean-Marry Exantus et Pierre Michard Beaujour (étudiants en master soutenus par Caribaea Initiative) présenteront en salle Jean-Paul Taris leurs travaux de recherche menés sur Haïti. L’accès est libre et sans inscription.

Contexte
Tangara a couronne noire_Haiti_JMELa biodiversité en milieu urbain n’a retenu l’attention que depuis peu, puisque la conservation a toujours été associée à la nature imagée d’un milieu vierge d’où l’humain est exclu (Miller et Hobbs, 2002). Des études montrent que malgré l’intensité des perturbations d’origine anthropique, les villes peuvent tout de même abriter une certaine biodiversité (Pickett et al., 2008; SCBD, 2012). La conservation de la biodiversité dans les environnements urbains est maintenant un objectif global de recherche (Morneau et al., 1999, Park et al., 2000 ; Clergeau et al., 2001). Le rôle important que les milieux urbains peuvent jouer dans la conservation de la biodiversité, en particulier les vestiges d’écosystèmes naturels qui persistent dans et autour des zones urbaines, est de plus en plus reconnu (Bolger et al., 1997; Crooks et al., 2001 ; Savard et al., 2000).

« Variation spatiale dans la composition et la diversité des communautés d’insectes pollinisateurs : influence de la proximité d’une large zone verte dans la zone de Port-au-Prince, Haïti » – Pierre Michard Beaujour
Résumé : Cette étude est la première à s’intéresser à l’écologie des communautés d’insectes pollinisateurs en Haïti. En premier lieu, il s’agit d’une étude comparative de la richesse de l’espèce, de sa diversité fonctionnelle et de l’abondance relative des espèces d’insectes pollinisateurs dans deux grandes zones vertes, la Réserve écologique Wynne Farm et le Parc National Urbain de Martissant. En second lieu, elle vise à évaluer dans quelle mesure la Reserve Ecologique Wynne Farm et le Parc National Urbain de Martissant peuvent être considérés comme des réservoirs locaux pour la biodiversité des pollinisateurs et comment leur proximité influence les assemblages d’insectes pollinisateurs dans les habitats boisés et agroforestiers avoisinants.

« Variation spatiale dans la composition et la diversité des communautés aviaires: influence de la proximité d’une grande zone verte dans la zone de Port-au-Prince, Haïti » – Jean-Marry Exantus
Résumé : L’étude porte sur deux zones vertes du département de l’Ouest-Haïti, la Réserve écologique Wynne Farm et le Parc National Urbain de Martissant. L’étude vise premièrement à mesurer de façon quantitative la diversité (richesse spécifique, abondance relative) des peuplements d’oiseaux au sein de ces deux zones jouant potentiellement un rôle de « réservoirs » et deuxièmement à évaluer dans quelle mesure la proximité à ces deux zones exerce une influence sur la diversité des assemblages d’oiseaux au sein d’espaces boisés ou d’agroforesteries de plus petite taille.

Lieu de la conférence
Salle de conférence Jean-Paul Taris
Tour du Valat
Le Sambuc – 13200 Arles
France

Restez informés
Colibri Antilles

Inscrivez-vous à C@ribaea’News pour vous tenir informé de l’actualité de Caribaea Initiative.

Je m'inscris !

Votre adresse email ne sera pas échangée avec des tiers. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en un seul clic.

Dernières actualités